Structure de fonctionnement

La bonne marche d’une école dépend de l’apport d’une multitude de personnes et d’organismes, structurés de manière à optimiser la contribution et la collaboration de tous. Voici la structure de fonctionnement de l’école Arc-en-ciel.

Le Centre de services scolaire de Montréal

Le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) est une organisation publique intermédiaire entre le ministère de l’Éducation (MEQ) et les établissements scolaires. Notre mandat est d’organiser les services éducatifs dans les établissements d’enseignement préscolaire et primaire, secondaire, les écoles spécialisées pour les élèves handicapés ou en difficultés d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA), les centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes. » https://www.cssdm.gouv.qc.ca/a-propos/cssdm-coup-oeil/

Le conseil d’établissement

Chaque école possède un conseil d’établissement, constitué d’un nombre égal de parents et de membres du personnel. Y siègent aussi, mais sans droit de vote, des membres de la communauté et au secondaire, des élèves du second cycle.

Au carrefour des divers comités que l’école Arc-en-ciel a mis sur pied, des grands axes de réflexion et de la gestion de la vie quotidienne, le Conseil d’établissement (CÉ) est l’instance responsable des différentes approbations et adoptions requises par la Loi sur l’instruction publique.

Le Conseil d’établissement d’Arc-en-ciel est composé de sept membres parents qui sont élus lors de l’assemblée générale de la rentrée scolaire. La personne qui préside le Conseil doit être un parent et celui-ci détient un vote prépondérant.

Quatre membres du personnel (personnel enseignant, personnel de soutien, personnel professionnel et du service d’animation) sont élus parmi leurs pairs lors des rencontres ayant lieu avant l’assemblée générale. L’équipe de direction y siège d’office, mais sans droit de vote.

Enfin, une personne extérieure à Arc-en-ciel, dit membre de la communauté, vient enrichir le groupe, mais sans droit de vote.

Membres du conseil d’établissement

Parents

  • Laurie Boisvert (présidente)
  • Marie Madelin (vice-présidente)
  • Pierre Levif (trésorier)
  • Katherine Nadeau-Noël (secrétaire)
  • Philippe Belvaux (parent)
  • Anaïs Sékiné (substitut)
  • Emilie Vacher Detoux (substitut)
  • Isabelle Demers (substitut)

Personnel

  • Élise Robichaud (professeure)
  • Julien Eykel (professeur)
  • Liette Lévesque (service de garde)
  • Nathalie Brunet (directrice)
  • Véronique Marquis (directrice adjointe)

Membre de la communauté

  • (poste vacant)

Procès-verbaux du conseil d’établissement

2022-2023

2021-2022

Les Comités

Ainsi, il n’y a pas à proprement parler d’organisme de participation des parents (OPP) à l’école Arc-en-ciel. L’élaboration, la réalisation et l’évaluation périodique du projet éducatif de l’école sont en fait assurées par l’ensemble des comités.

L’école Arc-en-ciel ne serait pas ce qu’elle est sans l’implication et la participation des parents!
En plus du conseil d’établissement, la communauté Arc-en-ciel compte en effet sur l’apport de 16 comités.

Les comités de quartier

Ces comités sont composés de plusieurs acteurs qui ont à cœur le bien-être et la réussite de tous les élèves du quartier. Ils se préoccupent aussi de la cohésion sociale, du rôle joué par les parents et des défis socioéconomiques de la communauté.

Bref, il s’agit d’une gouvernance scolaire incluant tous les acteurs locaux qui interviennent de manière directe ou indirecte en éducation, comme la direction  des écoles, la présidence des conseils d’établissement, et éventuellement, d’autres membres de la communauté du quartier.

Exemples de projets

Les projets, fort variés, visent toujours une réalité bien spécifique du quartier, comme le développement sportif des jeunes, l’aide à la francisation des parents immigrants, le resserrement des liens avec les familles, la sécurité aux abords de l’école, etc.

Le réseau des écoles publiques alternatives du Québec

L’école Arc-en-ciel appartient au RÉPAQ, dont l’un des objectifs est de représenter les écoles publiques alternatives auprès du ministère de l’éducation, des centres de service scolaires, des médias et du public en général, et d’entretenir un réseau d’information efficace entre tous ceux qui ont choisi une approche alternative en éducation.

Réseau Parents du RÉPAQ

Une fois par année, les parents des écoles alternatives se réunissent pour discuter de différents sujets concernant leurs écoles.